FUSION DES INTERCOMMUNALITÉS : DE LA NÉCESSITÉ D’ENTENDRE LES ÉLUS LOCAUX

Ce lundi 19 octobre, le Préfet Pascal MAILHOS a présenté à la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) son projet de nouveau Schéma Départemental de Coopération Intercommunale (SDCI) résultant des dispositions contenues dans la  loi NOTRe.

Un nouveau Schéma qui se solde par neuf fusions et une extension pour une réduction de 34 à 19 du nombre des Établissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) dans notre département.

Il appartient maintenant aux Conseils municipaux des communes et aux organes délibérants des EPCI concernés par ces propositions de modification de se prononcer, dans un délai de deux mois, sur les nouveaux périmètres de leurs EPCI et d’adresser cet avis à la CDCI.

Même si ces avis n’ont qu’une valeur consultative, nous attendons que la CDCI et les représentants de l’Etat prennent réellement en compte les expressions démocratiques des territoires, dans le respect de la lettre et de l’esprit de la loi NOTRe.

Alors que deux d’entre nous (Brigitte MICOULEAU et Alain CHATILLON) siègent à la CDCI, nous sommes tous trois disposés à échanger sur ce projet avec les élus locaux qui le souhaiteraient.

Si, dans le contexte actuel, cette réforme nous semble nécessaire, nous sommes tous trois persuadés qu’elle ne sera une réussite que si elle est menée dans la concertation et le respect des territoires, de leurs habitants et des élus qui les représentent.

Nouvelle carte du département :

Pour découvrir les projets de fusions et extension

Cliquez ici

Pour découvrir le calendrier des fusions

Cliquez ici